CATARACTE
ACCUEIL       CONSULTATIONS    HOSPITALISATION                                                                 
Cataracte    Glaucome    Strabismes    Myopie par laser    Conjonctive        
Paupières    Rétine    Cornée    Foire aux questions    Anomalies de la vision    ACCUEIL.htmlconsultation_malauzat.htmlclinique_theodore_ducos.htmlcataracte.htmlglaucome.htmlstrabismes.htmlmyopie_par_laser.htmlconjonctive.htmlpaupieres.htmlretine.htmlcornee.htmlfoire_aux_questions.htmlanomalies_de_la_vision.htmlshapeimage_2_link_0shapeimage_2_link_1shapeimage_2_link_2shapeimage_2_link_3shapeimage_2_link_4shapeimage_2_link_5shapeimage_2_link_6shapeimage_2_link_7shapeimage_2_link_8shapeimage_2_link_9shapeimage_2_link_10shapeimage_2_link_11shapeimage_2_link_12
 

            Injection de gel visco-élastique                            micro-incision de la corné (2,2 mm.)          Découpe de la capsule antérieure (capsulorhexis”)

              Capsule antérieure découpée                  Introduction de la sonde de phacoémulsification                   Creusement du premier sillon

   Craquage du cristallin à partir du 1° sillon          2° sillon et craquage : obtention d’un quadrant          3° sillon et craquage : deuxième quadrant

      Emulsion et aspiration  du 1° quadrant                   Emulsion et aspiration  du 2° quadrant                   Emulsion et aspiration  du 3° quadrant

       Emulsion et aspiration  du 4° quadrant       Aspiration simple de la couronne périphérique, molle  Implant (cristallin artificiel) de 6 mm. de diamètre

Qui est introduit dans l’injecteur pour passer par 2,2 mm. Injection de l’implant aux berges de l’incision    Implant juste injecté, qui se déplie lentement

   Aspiration du gel visqueux . La découpe de          Aspect en fin d’intervention, l’implant en place.           Vérification de l’étanchéité de l’incision :            

        la capsule antérieure est bien visible.                                                                                                        pas de suture nécessaire

découpe de

la capsule

découpe

circulaire

de la capsule

Technique Ozil en photos : les différentes étapes de la chirurgie

--------------  Qu’est-ce que l'Ozil ----------------------------------------------------------


    Introduite en France en 2006, nous avons d'emblée adoptée cette technique qui permet, par sa plus grande efficacité, d'être moins agressif. Ceci est particulièrement indispensable pour les cataractes de consistance dures.

    Nous avons de ce fait totalement abandonné les ultra-sons "traditionnels" depuis 2006, au profit de l'Ozil (réservé aux 50% de nos cataractes dont la consistance est la plus dure)

--------------  déroulement de l'intervention ----------------------------------------------------------


Sous anesthésie locale de contact (pas de piqûre), en ambulatoire (sortie de clinique 2 heures après), elle dure moins de 10 minutes.

Puis l’implant (cristallin artificiel)est injecté.

Il se déroule et prend sa place définitive, centré dans le sac.                                                                   

La cataracte, ou plus exactement, le contenu du sac cristallinien, est détruit, émulsifié, puis aspiré par une sonde microscopique.                                                                               

Principes de la chirurgie de la cataracte

Principes d'Ozil : voir une séquence vidéo résumée du mécanisme (cliquer sur l'image ci-dessous)

FILMS :


LES PRINCIPES

L'intervention est terminée, l'implant va corriger la vue défectueuse. L'incision est auto-étanche (pas de point de suture).                                                                   

Film : les principes d'Ozil

(cliquer sur l’image pour la vidéo. Durée : 45s)

Avec les ultra-sons traditionnel, l'extrémité de la sonde effectue des mouvements de va et vient, d'avant en arrière, percutant le cristallin comme un minuscule marteau-piqueur.


Lors des mouvements de recul, il a souvent perte de contact avec le morceau de cristallin. Les vibrations sont alors délivrées inutilement, alors qu'elles ont un effet toxiques pour la cornée.

Avec les ultra-sons Ozil, l'extrémité de la sonde effectue des mouvements d'oscillation. Comme elle est courbée, elle a un effet de rabot, beaucoup plus efficace.


Il n'y pas de perte de contact avec les morceaux de cristallin traités.


Ainsi sont associés plus grande efficacité et moindre agressivité pour l'oeil.

Mouvements longitudinaux, d'avant en arrière :  ultra-sons traditionnels

Mouvements torsionnels, par rotation sur elle-même, de l'extrémité courbée de la sonde :  Ozil

FILMS :

Ozil

Film : Cataracte par Ozil

(extraits)

(cliquer sur l’image pour la vidéo. Durée : 3mn 20")

Film : Cataracte par Ozil

(intégralité)

(cliquer sur l’image pour la vidéo. Durée : 6mn 30")

ozil

OPHTA 33 Docteur Olivier MALAUZAT

Chirurgie de la cataracte, du glaucome, du strabisme, de la myopie au laser, de la presbytie, à Bordeaux







Chirurgie de la cataracte Bordeaux, phacoémulsification de la cataracte, Aqualase, Ozil, traitement et chirurgie du strabisme convergent divergent et vertical, nystagmus, chirurgie réfractive, myopie par laser excimer, hypermétropie  par laser excimer, astigmatisme par laser excimer, myopie par laser Femtoseconde, myopie par lasik, chirurgie de la presbytie par implant intra-oculaire, traitement chirurgie du glaucome, trabéculectomie et sclérectomie pour glaucome, clinique Théodore Ducos à Bordeaux, chirurgie ophtalmologique, chirurgie ambulatoire, presbytie, rétine, chirurgie de l'oeil, baisse d'acuité visuelle, laser, problème de vue, docteur Malauzat ophtalmologiste spécialiste de la vue à Bordeaux, œil sec, fond d'œil, vue enfant, traitement du glaucome par laser SLT, œil qui pique, œil rouge, mal à l'œil, laser yag, maladie du vitré, corps flottants, photos d'œil, vidéo de chirurgie des yeux, collyres contre le glaucome