STRABISMES
ACCUEIL       CONSULTATIONS    HOSPITALISATION                                                                 
Cataracte    Glaucome    Strabismes    Myopie par laser    Conjonctive        
Paupières    Rétine    Cornée    Foire aux questions    Anomalies de la vision    ACCUEIL.htmlconsultation_malauzat.htmlclinique_theodore_ducos.htmlcataracte.htmlglaucome.htmlstrabismes.htmlmyopie_par_laser.htmlconjonctive.htmlpaupieres.htmlretine.htmlcornee.htmlfoire_aux_questions.htmlanomalies_de_la_vision.htmlshapeimage_2_link_0shapeimage_2_link_1shapeimage_2_link_2shapeimage_2_link_3shapeimage_2_link_4shapeimage_2_link_5shapeimage_2_link_6shapeimage_2_link_7shapeimage_2_link_8shapeimage_2_link_9shapeimage_2_link_10shapeimage_2_link_11shapeimage_2_link_12
 
strabisme vertical

--------------  Elévation en adduction -----------------------------------


Exceptionnellement isolée, elle est en règle associée à un strabisme, le plus souvent convergent.

Elle consiste en l'élévation de l'œil droit quand le regard se porte à droite, et celle de l'œil gauche quand il se porte à gauche.

--------------  Divergence verticale dissociée -----------------------------------


Il s'agit de l'élévation de l'œil, quand celui-ci est caché. C'est un signe de précocité du strabisme.

En règle associé à un strabisme, là aussi.


Le traitement chirurgical est plus décevant, l'amélioration étant le plus souvent incomplète.

L'indication opératoire se pose quand elle est inesthétique, notamment quand elle apparaît spontanément,, à la fatigue.

--------------  Paralysie de l'élévation -----------------------------------


--------------  Syndrome de Brown -----------------------------------


En construction : merci

                   strabisme convergeant                               élévation de l'œil gauche en adduction                     élévation de l'œil droit en adduction

               léger strabisme convergent,                                        mais importante élévation en adduction, tant à droite qu'à gauche

regard vers la droite

regard vers la gauche

regard vers la droite

regard vers la gauche

regard droit devant

regard droit devant

Le traitement chirurgical donne de bons résultats. Il n'est indiqué qu'en cas d'élévation prononcée et disgracieuse.

Elle peut être due à une paralysie du III° nerf crânien, mais partielle.

Elle peut aussi être due à un traumatisme, en particulier lors d'une anesthésie locale par injection de produit anesthésique dans l'orbite pour opération de cataracte (nous ne faisons, entre autre pour cette raison, plus de piqûre dans l'orbite et préférons une anesthésie "topique" par simple collyre).

Le traitement est chirurgical et très efficace.

Regard "droit devant" : abaissement œil gauche           Regard vers le bas : aspect symétrique               Regard vers le haut : impossibilité d'élévation

Le patient fixe de l'œil droit et voit double...        C'est ainsi, la tête en arrière, que la diplopie disparaît                   Le patient voit double

On remarquera que le patient penche naturellement la tête vers la droite pour compenser cette paralysie (en "montant" l'œil gauche).

--------------  Paralysie de l'oblique supérieur (IV) -----------------------------------


La paralysie du IV° nerf crânien est la plus fréquent des trois, et la plus bénigne (rarement une cause vasculaire ou tumorale).

Elle touche tous les âges, mais commence souvent dans l'enfance et reste discrète pendant de nombreuses années.

Elle ne concerne qu'un muscle : l'oblique supérieur (anciennement grand oblique), qui a surtout une fonction d'abaissement et d'intorsion (rotation de l'oeil sur lui-même, dans le sens horaire pour l'œil gauche et anti-horaire pour l'œil droit).

Sa paralysie entraîne une élévation de l'œil atteint, surtout dans le regard en dedans (vers le nez). Quand le patient penche la tête sur l'épaule, du côté de l'œil atteint, cet œil ne peut pas faire de rotation pour garder l'image droite et subit là-aussi une élévation.

Pour éviter cette situation très inconfortable, il adopte alors une attitude compensatrice : il penche la tête sur l'épaule opposée. Cette attitude vicieuse, appelée torticolis, est caractéristique. Le patient et son entourage n'en est pas toujours conscient car cette position s'installe progressivement. Certains patients passent par la case kinésithérapie, ostéopathie, avec bien sûr peu de résultat.

Seule une intervention est susceptible d'améliorer la situation, le plus souvent de façon spectaculaire. Le redressement de la tête met plusieurs semaines à se faire.

Sans intervention, le torticolis s'accentue et surtout finit par engendrer des douleurs cervicales.

OPHTA 33 Docteur Olivier MALAUZAT

Chirurgie de la cataracte, du glaucome, du strabisme, de la myopie au laser, de la presbytie, à Bordeaux







Chirurgie de la cataracte Bordeaux, phacoémulsification de la cataracte, Aqualase, Ozil, traitement et chirurgie du strabisme convergent divergent et vertical, nystagmus, chirurgie réfractive, myopie par laser excimer, hypermétropie  par laser excimer, astigmatisme par laser excimer, myopie par laser Femtoseconde, myopie par lasik, chirurgie de la presbytie par implant intra-oculaire, traitement chirurgie du glaucome, trabéculectomie et sclérectomie pour glaucome, clinique Théodore Ducos à Bordeaux, chirurgie ophtalmologique, chirurgie ambulatoire, presbytie, rétine, chirurgie de l'oeil, baisse d'acuité visuelle, laser, problème de vue, docteur Malauzat ophtalmologiste spécialiste de la vue à Bordeaux, œil sec, fond d'œil, vue enfant, traitement du glaucome par laser SLT, œil qui pique, œil rouge, mal à l'œil, laser yag, maladie du vitré, corps flottants, photos d'œil, vidéo de chirurgie des yeux, collyres contre le glaucome